Menu

Analyse technique contre analyse fondamentale

L’analyse technique est une méthode de gestion active de portefeuille boursier qui cherche à exploiter les anomalies de marchés.
Cette approche vise à étudier l’évolution du prix des titres financiers afin d’identifier des tendances systématiques. L’analyse de ces tendances va déboucher sur l’établissement de signaux d’achat et de vente. L’objectif est d’obtenir une performance de portefeuille supérieure à celle d’un indice boursier de référence appelé « benchmark » (le CAC 40 par exemple).
L’observation des séries temporelles (historique des cours boursiers) est essentielle pour la prise de décision financière. L’examen du passé est une source d’information majeure qui permet d’identifier une tendance ou un renversement de tendance. D’une manière plus ou moins explicite, la projection vers le futur à partir de l’observation passée, est la base de la réflexion de l’analyste, qui le conduit à acheter, vendre ou ne rien faire sur un titre financier. Selon le cas, la tendance se prolongera, le cycle identifié se reproduira, l’écart observé se corrigera.
La représentation graphique des séries temporelles permet souvent d’identifier, d’un simple coup d’oeil, les principales caractéristiques de l’évolution passée. Une tendance haussière, un brusque changement de niveau, une reproduction de cycles boursiers. L’analyse « chartiste » conduit au développement de cette capacité de reconnaissance visuelle de formes biens définies mais il reste dans ces constructions un facteur subjectif d’appréciation. En effet, deux personnes de même compétence ne donneront pas nécessairement la même conclusion.

L’analyse technique repose sur des traitements purement numériques et permettent donc de s’affranchir de l’expertise du chartiste. Elle regroupe une grande variété de règles de calculs numériques mais la majorité d’entre elles appartiennent à 2 catégories :
Les stratégies tendancielles : Les stratégies tendancielles cherchent à anticiper une tendance à la hausse ou à la baisse d’un titre financier en surveillant les signaux déclencheurs de cette tendance. On obtient ces signaux par des calculs statistiques relativement simples sur les séries temporelles (historique des cours boursiers).Les stratégies de retournement : Ces stratégies quant à elles cherchent à prévoir les retournements de tendance sur des titres financiers. Si le cours dévie de manière inhabituelle d’une fourchette déterminée, le mouvement est interprété comme de la  » sur-réaction  » et l’on s’attend à ce qu’il revienne assez rapidement à la normale. Ces règles sont établies à l’aide de ce qu’on appelle des oscillateurs bornés.
Bien que ces deux approches soient en principes contradictoires, elles peuvent se combiner sur le long terme : le gestionnaire peut « sentir » que le marché va entamer une phase ascendante ou descendante à un moment donné, et utiliser des stratégies tendancielles ; puis il peut considérer que les cours se sont stabilisés et appliquer des règles de retournement.

Il existe deux principales approches pour l’investissement boursier.  Il y a dans le coin gauche l’analyse technique, et dans le coin droit, l’analyse fondamentale.  Laquelle de ces deux approches permettra d’avoir de meilleur résultat?
En introduction, je présente ces deux styles d’investissement comme une lutte à finir, un étant nécessairement supérieur à l’autre.  Nous avons souvent tendance à haïr celui investissant de l’autre manière.  Pourquoi un tel combat?
Dans les faits, je ne crois pas qu’un style est plus fort qu’un autre.  C’est simplement une question d’aisance.  Le style où vous serez le mieux (et le meilleur) sera le style à adopter par vous… un point c’est tout.  Il est inutile selon moi de rentrer dans la guerre de l’analyse technique vs analyse fondamentale.  Je fais moi-même les deux, même que je suis convaincu que pratiquer les deux deux méthodes nous rendent meilleurs.
Le combat ultime
Bien qu’ils soient complémentaires, ces deux styles sont véritablement différents.

Analyse fondamentale
L’analyse fondamentale a pour but d’analyser la valeur intrinsèque des entreprises.  L’investisseur s’intéresse ici à la croissance des bénéfices, du dividende, des revenus.  Il aura comme obsession le rendement du capital et la valeur de l’actif, sans compter l’analyse des marges.
L’objectif sera de trouver un titre dont le cours (la valeur marchande) présente un écart avec cette valeur intrinsèque.

Analyse technique
Comme vous le savez, si vous suivez ce blog, l’analyse technique se « fou » un peu de la valeur des entreprises.  En fait, elle ne regarde aucun des critères objectifs comme l’analyse fondamentale.  Ici, c’est la grande théorie des marchés qui prédomine: la loi de l’offre et de la demande.
En fait, la qualité des entreprises et de ses fondamentaux est mise de côté.  Il n’est pas rare d’acheter des titres surévalués en analyse technique.  Tant et aussi longtemps que le marché pousse vers le haut, le titre est à conserver.
Effectivement, l’analyse technique n’évalue pas les compagnies à proprement parlé, mais porte un jugement sur le marché et interprète les décisions de vente et des achats des investisseurs.
Êtes-vous plus technique ou fondamentale dans votre approche de l’investissement?
Croyez-vous que cette dualité entre les deux méthodes est nécessaire?
Un peu philosophique tout ça.  Tout de même, je trouve personnellement que l’analyse technique et l’analyse fondamentale se superposent très bien.  Faire une compétition entre les deux est une belle perte de temps à mon avis.

5 commentaires

  1. Herménégild dit :

    J’aurais du tester votre méthode pour rembourser mon prêt 🙂

  2. Valéry dit :

    Ce qui m’empêche d’acheter, c’est que j’ai l’impression de brûler du cash. Merci pour cet article qui me servira a investir.

  3. Flavien dit :

    La finance est quelque chose de passionnant, j’ai reçu un prêt de 25 000 € pour investir en bourse.

  4. Linus dit :

    Je me demande comment il est possible de s’en sortir, comment investir en dehors des marchés de niches où du marché traditionnel ?

  5. Abel dit :

    Je ne connaissais pas votre site, vous voilà dans mes favoris 😉

Laisser un commentaire